Intervention: « La traduction française d’InterPares 2 : un nouvel outil conceptuel pour l’archivistique et la diplomatique numériques »

par Christine Nougaret

Au sein de la session « Voyage à travers la qualité« , vendredi 1er avril de 11h à 12h15, présidée par Baptiste Nichèle.

kalender

L’Ecole des chartes avec le concours du Service interministériel des archives de France a effectué la traduction en français d’une partie des livrables du projet InterPares2 sur l’archivistique et la diplomatique dans l’environnement numérique. Ce projet de traduction, annoncé lors du premier Forum des archivistes à Angers en 2013 est aujourd’hui une réalité bientôt disponible sur le site Internet de l’Ecole des chartes. La communication présentera les choix de traduction faits pour diffuser ces travaux dans la communauté archivistique francophone et faire mieux connaître les principaux apports du projet InterPares à la réflexion théorique sur le document numérique et son archivage. Seront mis en exergue les concepts de fiabilité, d’exactitude et d’authenticité à l’aune du numérique ; les concepts innovants proposés par InterPares ainsi que l’élargissement du périmètre aux documents interactifs, expérientiels et dynamiques.

 

Intervenante

PHOTO Christine Nougaret

Conservateur général du patrimoine, Christine Nougaret est depuis septembre 2007 directrice d’études à l’Ecole nationale des chartes (Paris), titulaire de la chaire « Institutions, archivistique et diplomatique de la période contemporaine ». Elle est rattachée au Centre Jean-Mabillon (EA 3624) et à l’Ecole doctorale conjointe de l’Ecole des chartes et de l’université Paris 4-Sorbonne. Elle a été experte auprès du Conseil international des archives dont elle a présidé le Comité des normes de description qui a produit la norme ISAD/G. Elle est l’auteur de nombreuses études sur l’histoire des archives et la théorie archivistique contemporaine. Ses thématiques de recherche sont l’histoire des archives, la théorie archivistique contemporaine et le for privé. Ses travaux actuels portent sur la diplomatique contemporaine appliquée au document numérique et sur le for privé dans la francophonie des XVIIe-XXe siècle.

Intervenante associée: Françoise Banat-Berger

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *