Atelier mécano : « Traiter un vrac numérique : les outils de pré-versement »

par Thomas Bernard

En lien avec la session « Mise en œuvre de l’archivage électronique : bilans, débats et réflexions« , mercredi 30 mars 2016 de 10h30 à 12h30, présidée par Jean-François Moufflet.

L’atelier aura lieu le mercredi 30 mars 2016 de 14h à 15h.

kalender

Dans le cadre d’un projet de développement d’une application de pré-versement de fichiers numériques, le Service interministériel des Archives de France a recensé une centaine d’outils permettant de réaliser un certain nombre de contrôles et de traitements destinés à la préparation de paquets susceptibles d’être archivés dans un système d’archivage électronique (SAE).

On retrouve parmi ces outils de grandes catégories fonctionnelles, et notamment le dédoublonnage, le renommage, le calcul d’empreintes, l’identification et la validation de formats, l’enrichissement de métadonnées ou encore l’identification de mots de passe. Ces différents composants constituent un moyen pour l’archiviste en charge de l’archivage électronique de structurer et de qualifier l’information tout en s’assurant qu’elle sera exploitable sur le long terme. De plus, ces outils sont pour la grande majorité sous licence libre, ce qui facilite leur réutilisation.

Nous proposons un atelier à deux voix (Thomas Bernard et Baptiste Nichele) durant lequel les participants auront la possibilité de manipuler en masse des fichiers numériques grâce à ces composants. Pour ce faire, nous sélectionnerons un échantillon de fichiers pédagogique et représentatif (variété de formats, validité ou non des fichiers, arborescence du producteur, fichiers problématiques…) ainsi que les outils les plus intéressants et les plus simples à utiliser pour traiter un tel versement. Aucune connaissance technique ne sera requise.

Nous espérons ainsi faire écho à des situations qui se sont présentées ou qui se présenteront dans les services, montrer aux collègues les solutions qui existent face au problème des versements d’archives numériques et faire germer une réflexion concernant un mode opératoire de traitement.

Enfin, les échanges qui auront lieu au cours de cet atelier nourriront les travaux du SIAF sur le futur outil de pré-versement, qui devra rassembler les différents composants identifiés.

 

 

Animateur :

Thomas Bernard

Archiviste paléographe, conservateur du patrimoine, je suis chargé au SIAF du développement de l’archivage électronique dans les services d’archives territoriaux dans le cadre du projet AD-Essor qui fait parti du programme VITAM.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *