Intervention: « Généalogie, généanautie : une passion partagée ? »

par Bénédicte Grailles et Adélaïde Laloux

Au sein de la session « Usage(r)s : les archives ont-elles trouvé leurs publics… en ligne ?« , jeudi 31 mars de 14h à 18h15, présidée par Éliane Lochot.

kalender

Dans le cadre d’un programme de recherche portant notamment sur les questions de filiations et de parentalité, nous avons souhaité éclairer les motivations, le rapport au passé, la sociabilité et les stratégies familiales des internautes généalogistes mais aussi les modes de réutilisation et de diffusion des données collectées et enrichies par eux. Les travaux disponibles ont jusqu’ici envisagé les généalogistes comme un groupe homogène. Le projet de recherche vise à poser les premiers jalons d’une approche internationale et comparative. La méthodologie de recherche s’appuie sur une méta-analyse de la littérature internationale sur les usages généalogiques. Il s’agit, dans une approche résolument interdisciplinaire, de croiser les regards des généalogistes eux-mêmes, des professionnels des archives, mais aussi des psychologues, sociologues, analystes, historiens ou géographes qui étudient ce phénomène à différentes échelles. Cette revue bibliographique est actuellement complétée par une enquête par voie de questionnaire administrée dans plusieurs pays et dont les premiers résultats seront disponibles en 2016.

 

 

 

Intervenantes

Grailles

Conservatrice du patrimoine (spécialité archives) depuis 1990 et docteure en histoire en 2000, Bénédicte Grailles a exercé pendant 13 ans dans un service départemental d’archives. Elle a ensuite rejoint l’université d’Angers comme maîtresse de conférences en archivistique ; elle y est responsable du master Métiers des archives depuis 2004. Elle est membre du Centre de recherches historiques de l’Ouest (cerhio umr cnrs 6258), des équipes ALMA (Archives, livres, manuscrits et autres supports de l’information) et FabriNum (Fabrique du numérique) et participe à divers programmes de recherche. Elle s’intéresse à l’histoire de pratiques professionnelles et à la manière dont les usages modèlent et modifient ces pratiques.

 

Adelaïde Laloux est titulaire d’un master d’archivistique depuis 2014. Au cours de son cursus, elle a réalisé un mémoire de recherche sur les blogs d’archivistes. Elle a participé au programme de recherche EnJeux, un programme lauréat de l’appel à projet « dynamiques scientifiques » de la région Pays-de-la-Loire.Elle a également réalisé plusieurs missions comme archiviste en collectivités territoriales.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *