Intervention: « ISNI : des identifiants pérennes pour l’identification unique et pérenne des producteurs d’archives »

par Anila Angjeli

Au sein de la session « Utiliser les nouveaux modèles et relier les réservoirs de données« , vendredi 1er avril de 9h à 12h15, présidée par Romain Wenz.

kalender

Le traitement des fonds d’archives nécessite pour les services de produire des descriptions des documents, mais aussi d’identifier et de décrire des producteurs (notices d’autorité). La compréhension d’un ensemble de documents ne prend son sens qu’à la lumière des connaissances que l’on a rassemblées sur leur producteur, sur les missions dans le cadre desquelles ils ont été produits, etc. Or, la gestion de ces données soulève la question fondamentale de l’identification unique et pérenne de ces producteurs. Cette identification est indispensable pour permettre aux systèmes de gestion des services d’archives d’interconnecter des données descriptives de producteurs issues de différentes institutions et garantir une visibilité accrue sur le web des données produites par le réseau des services d’archives.

L’identifiant ISNI (International Standard Name Identifier) est un identifiant international, normalisé, qui permet d’identifier au niveau international les identités publiques des personnes ou des organismes impliqués dans la création, la production, la gestion et la distribution de contenus intellectuels et artistiques ou faisant l’objet de ces contenus. Le système ISNI s’est imposé rapidement à l’échelle internationale, avec actuellement près de 9 millions d’entités identifiées dans la base de données. La France participe activement à sa définition, sa gouvernance et sa diffusion, notamment par le biais de la BnF, agence d’enregistrement, qui l’intègre dans ses propres données. Les Archives nationales sont membres de la communauté ISNI depuis fin 2014 et présenteront rapidement les enjeux et modalités de l’utilisation d’ISNI dans leur système d’information. Enfin, dans le cadre de la feuille de route Web 3.0 du ministère de la Culture et de la communication, le Service interministériel des archives de France a commencé une instruction sur l’utilisation des identifiants ISNI pour le domaine des archives, notamment pour l’identification des producteurs. L’intervention présentera les lignes générales de cette instruction.

 

Intervenante

Angjeli

Au sein du département Information bibliographique et numérique de la BnF, chargée de projets de portée nationale et internationale en relation avec la normalisation et la modélisation des métadonnées. Depuis 2004, pilote le Groupe AFNOR d’experts en normalisation de Données d’autorité. A participé à l’élaboration de la norme ISNI (ISO 27729) depuis 2006, et depuis 2011 siège dans le comité directeur de l’Agence internationale ISNI. Elle est à l’origine de l’adoption par la BnF de l’identifiant ISNI et assure une mission d’expertise et de conseil pour permettre l’adoption de l’identifiant par d’autres communautés, dont les archives. Promeut l’interconnexion des données patrimoniales et en particulier la collaboration entre archives et bibliothèques. Depuis 2011 co-pilote le sous-comité technique du standard d’encodage des autorités archivistiques l’EAC-CPF de la Société des archivistes américains. Depuis 2008 est référent BnF pour les questions de métadonnées dans des projets relatifs à Europeana, est membre de The European Library Technical & Interoperability Working Group et membre Data Quality Committee d’Europeana.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *