Intervention: « Le projet suisse A-LOD: archival linked open data »

par Anouk Dunant Gonzenbach

Au sein de la session « Utiliser les nouveaux modèles et relier les réservoirs de données« , vendredi 1er avril de 9h à 12h15, présidée par Romain Wenz.

kalender

L’ouverture est un mot que les institutions d’archives ne peuvent pas cacher sous le tapis avec cette poussière que nous nous donnons tellement de mal à éliminer. Au contraire, il s’agit d’ouvrir grand les fenêtres, et la réflexion sur les notions d’accès aux inventaires et aux données est devenue l’un de leurs défis prioritaires. Il faut proposer des solutions nouvelles, complémentaires à l’approche métier traditionnelle. En effet, sous la pression de la demande du grand public et des chercheurs, les archivistes se doivent d’offrir une réponse avant que d’autres acteurs le fassent.

 

L’une des pistes à suivre en ce domaine est la piste technologique, celle du web sémantique, ou linked data (LD). Initié par des discussions entre passionnés, un groupe informel intéressé à la problématique du LD s’est formé en Suisse en 2014 pour lancer un projet exploratoire. Il est  composé d’archivistes en activité dans cinq institutions publiques suisses.

Baptisé A-LOD (archival linked open data), ce projet a pour objectifs d’examiner les opportunités du LD pour la réalisation de la mission des institutions d’archives,  de configurer et réaliser une infrastructure LD  pilote,  de rendre les jeux de données en RDF accessibles sur une plate-forme commune,  de développer des “bonnes pratiques” pour transformer des inventaires existants en format LD, de démontrer la valeur ajoutée du LD en archivistique pour la publication de métadonnées descriptives d’archives, de communiquer et diffuser les acquis du projet au sein de la communauté archivistique et des utilisateurs et enfin de démontrer le potentiel de réutilisation par des tiers des métadonnées descriptives en format LD lorsqu’elles sont mises à disposition librement (open data – open gov data).

Cette présentation rappellera le contexte de création de ce projet et en précisera les objectifs, exposera les réalisations effectuées et approfondira les réflexions sur le potentiel de cette technologie appliquée aux archives.

 

 

 

Intervenante

Dunant Gonzenbach

Anouk Dunant Gonzenbach travaille depuis 12 ans comme archiviste aux Archives d’Etat de Genève, où elle est responsable du pôle numérique (archivage électronique; gouvernance des documents et données électroniques; outils numériques et médiation numérique). Elle est membre du groupe Archivage numérique /Records Management de l’Association des archivistes suisses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *