Atelier mécano: « Créer une communauté apprenante entre archivistes via internet: le PIAF et ses nouveaux outils »

par Didier Grange, Françoise Lemaire et Simon Côté-Lapointe

En lien avec la session « Échapper à notre obsolescence programmée ? Les ressources de l’apprentissage en ligne ! « , jeudi 31 mars 2016 de 14h à 15h45, présidée Françoise Lemaire.

L’atelier aura lieu le vendredi 1er avril 2016 de 9h à 10h.

kalender

Placé sous l’égide de l’Association internationale des archives francophones et sous la responsabilité d’un comité de pilotage composé d’une quinzaine de professionnels, d’enseignants universitaires et de spécialistes des technologies de cinq pays francophones, le Portail International Archivistique Francophone (PIAF) vise à donner accès gratuitement à des ressources en archivistique (modules de formation en ligne, références bibliographiques, espace professionnel d’échange) pour toute la francophonie. Unique en son genre, il repose sur une tradition archivistique, une histoire souvent partagée et une proximité linguistique. En 2014, 150 000 personnes y ont recouru.
Le PIAF a subi entre 2014 et 2016 une profonde refonte par rapport à la précédente version de 2009. Pour s’adapter à de nouveaux usages, les technologies qui le soutenaient ont été remplacées, l’information a été complétée et redistribuée, le graphisme revisité et de nouveaux instruments mis à disposition. Les objectifs et le maniement de l’Espace Professionnel (environ 1000 membres) ont été redéfinis (E Pro est un lieu de discussions, de formation, de travail collaboratif), sur la base d’une analyse des comportements des internautes : comment communiquent-ils entre eux ? Qu’attendent-ils de ces réseaux professionnels ?

La présentation aura donc pour objectif de pointer les principaux changements, expliciter les choix et présenter dynamiquement le nouveau Portail.

Seront traités comme nouveaux outils pour accompagner la mutation des métiers et faire émerger une communauté d’apprentissage et un espace de collaboration entre pair : la refonte du module de gestion bibliographique ; le développement d’une classification internationale et à la mise à jour des termes archivistiques pour l’indexation ; la conception et à l’implantation de Wikindx, logiciel axé sur le travail collaboratif et l’échange d’informations. Seront enfin évoquées, comme futurs enjeux susceptible de faire évoluer les conditions de la formation initiale et continue des archivistes, les pistes de réflexions sur la certification des formations.

 

 

Animateurs :

Grange

Didier Grange occupe la fonction d’Archiviste de la Ville de Genève depuis vingt ans.
Il est également Conseiller Spécial auprès du Conseil International des Archives (ICA) et président du comité de pilotage du Portail International Archivistique Francophone (PIAF) .
Il a occupé par le passé différents postes au sein de l’ICA: vice-président, secrétaire général adjoint, secrétaire de la Conférence Internationale de la Table Ronde des Archives (CITRA) et président de la Section des Associations Professionnelles (SPA).
Didier Grange a une Maîtrise en histoire et une Maîtrise en archéologie classique de l’Université de Genève.

Françoise Lemaire

Diplômée de l’École nationale des chartes (1985)

Conservateur en chef du patrimoine Successivement : conservateur aux archives départementales de l’Isère (1986), responsable des Archives audiovisuelles des Armées à l’ECPAD (1987-1997), chargée de la coordination interministérielle au service des Missions (1998-2000), directrice des archives départementales de la Guyane (2001-2005), responsable de la mission des archives au ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie (2006-2012), chargée de mission partenariats scientifiques et relations internationales aux Archives nationales (2013).

Côté-Lapointe

Compositeur et vidéaste, Simon Côté-Lapointe est doctorant en sciences de l’information à l’Université de Montréal. Il est chargé de projet pour l’Association internationale des archives francophones (AIAF) en plus de travailler sur plusieurs projets de recherche en archivistique. Il s’intéresse plus particulièrement à la classification à facettes ainsi qu’aux archives sonores.

Yvon Lemay est professeur agrégé et responsable du certificat en archivistique à l’École de bibliothéconomie et des sciences de l’information de l’Université de Montréal. Dans le cadre du projet de recherche « Archives et création : nouvelles perspectives sur l’archivistique », financé par la Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (Programme Savoir 2013-2016), il vise à mieux faire connaître ce phénomène auprès du milieu des archives et à en mesurer les impacts sur la discipline archivistique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *