Simplifiez-vous la description avec AtoM !

Jeudi après-midi j’ai suivi pour vous l’atelier Mécano AtoM, un logiciel pour produire et publier en ligne des descriptions archivistiques. Vous étiez nombreux à vouloir y assister mais seule une poignée de privilégiés possédaient le fameux sésame.

Claire Sibille de Grimoüard et Jean-François Moufflet, qui ont traduit le logiciel en français, nous ont fait découvrir AtoM …

AtoM

La séance commence par un tour de présentation. Chaque participant est attablé en face d’un ordinateur … ou presque car la population d’ordinateurs s’est vite retrouvée minoritaire ! Avant les travaux pratiques, Claire Sibille de Grimoüard et Jean-François Moufflet tente de nous donner un bref aperçu du projet malgré les caprices du projecteur qui ponctueront la séance.

Commençons par une petite définition : AtoM est une abréviation pour Access to Memory. Il s’agit d’un logiciel libre permettant de produire des descriptions en accord avec les normes et de les publier sur internet. A la base il fut créé avec l’appui de l’ICA afin d’encourager une adoption plus uniforme des normes internationales. Pour fonctionner il a besoin d’un navigateur comme interface d’accès, d’un serveur web pour le traitement des requêtes, d’une base de données et d’un langage. AtoM est en réalité une application en réseau. Sa particularité réside dans le fait qu’il constitue le premier logiciel implémentant les 4 normes ISAD-G, ISDF, ISDIAH et ISAAR. Les normes sont reliées entre elles grâce à des relations de production entre ISAAR et ISAD-G et relations de localisation entre ISAD-G et ISDIAH, se traduisant par un lien cliquable vers une autre notice.

Les participants se sont livrés à quelques petits exercices pour rendre la chose plus concrète : importation d’un fichier, création de notice, création d’une arborescence, début de description … Le gros avantage d’AtoM c’est sa capacité à s’adapter à tous les modes de description (XML, Dublin Core, etc.). Et en paramétrant des groupes d’utilisateurs, l’archiviste a la possibilité de masquer certaines informations non librement communicable, pratique non ? On peut également importer des thésaurus et des référentiels … mais ce n’est pas encore au point ! Un logiciel de qualité certes, mais encore perfectible.

Précisons enfin que le logiciel AtoM est déjà utilisé aux archives de l’UNESCO et aux archives communales de l’Ain.

Vous aussi pouvez accéder à ce logiciel :

 

Delphine pour les Meta/reporters

Une réflexion au sujet de « Simplifiez-vous la description avec AtoM ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *